En route vers le dressing idéal

En rédigeant mon article s’accepter devant le miroir, j’ai eu un long travail de réflexion sur la mode en général et la mode qui me correspond en particulier. Je me suis rendue compte que j’étais loin du dressing idéal, à la fois adapté à mon mode de vie, mes idéaux, mes envies et ma morphologie.
Alors, j’ai eu envie d’aller plus loin, et d’aller vers le dressing idéal.
Mon dressing idéal.

 

Début d’une réflexion

Je n’aspire pas à aller vers un mode de vie minimaliste, non.
Mais je souhaite arrêter d’accumuler.
Des objets inutiles.
Des vêtements qui ne me vont pas.
Des livres qui ne me plaisent pas *ou plus*.
Toutes ses choses qui encombrent nos placards et nos étagères , sans que je ne les utilise.

J’ai commencé par trier mon dressing.
Puis, j’ai lu ce best seller dont tout le monde parle, la magie du rangement de Marie Kondo.

la magie du rangement - Marie Kondo
Il m’a permis de voir les choses sous un autre angle. *Oui, il aurait fallu que je lise le livre en premier*
Pour les curieuses, Judith résume très bien la méthode Konmari sur son blog pour la partie vêtements! Mon dressing et moi y reviendrons plus tard.

Maintenant, plus question de m’encombrer de vêtements que je ne mettrai pas.
Je veux aller vers le dressing idéal.
Je veux avoir MON dressing idéal, adapté à celle que je suis.
Reflet de celle que j’aspire à devenir.
Avoir mon style, et non pas celui qu’on voudrait me faire prendre.

Je suis sûre que vous aussi!
Toujours dans l’objectif de mieux nous accepter devant le miroir.
De prendre confiance.

 

Où il est question de style

A l’heure de la fast fashion, on nous fait croire que la dernière petite robe achetée est déjà passée de mode 3 semaines plus tard.
Remplir son dressing sans vraiment penser à ce qu’on y met est devenu commun.
On accumule sans réfléchir.

Je ne veux plus de ça.
Ni pour mon dressing.
Ni pour moi.

Je veux ralentir.
Je veux y réfléchir.
Je veux construire mon dressing idéal.

 

Analyse stylistique

Définir son style n’est pas chose évidente!
Je vous ai déjà confié il y a quelques temps quelques secrets sur mon style haut en couleurs d’étudiante en architecture.

Pendant mes années d’errance stylistique, j’ai appris de ma propre expérience *et j’apprends encore* que ce n’est pas parce qu’un vêtement nous plait qu’il nous va.
Pas seulement pour des questions de morphologie.
Mais parce qu’il ne reflète ni notre personnalité.
Ni notre caractère.

Quand j’ai commencé à bosser en bureau d’études, j’ai tenté le tailleur.
Tailleur jupe.
Et tailleur pantalon.
Je trouvais ça hyper classe sur les femmes que je côtoyais.
Mais une fois sur moi, Oh malheur!
Je me sentais déguisée en les portant!

Je suis sûre que ça vous est déjà arrivé de ne pas vous sentir vous dans un vêtement ou avec certains accessoires, non?

 

Comment définir son style ?

Oubliez un instant les questions de morphologie.
Pensez aux chouchous de votre penderie.
A cette robe élégante que vous mettez pour vous sentir jolie.
A cette veste structurée que vous mettez pour vous sentir sûre de vous.
A ces boucles d’oreille colorées qui attirent les regards vers votre visage et vous aident à faire oublier certains de vos petits complexes.

J’ai lu avec attention les articles Wardrobe Architect sur le blog Colette Patterns.
Je trouve son approche intéressante.
Elle nous propose toutes une séries d’exercices où l’on s’interroge sur nos influences (histoire, philosophie, culture, activités, lieu de vie et ressenti) en rapport avec le style.
Au final, il nous faut lister 15 mots qui selon nous définissent notre style.
Avant de n’en garder que 3 à 5 qui représentent notre Core Style *style de base en traduction littérale, mais c’est beaucoup moins joli.*
Ils sont la clé pour définir notre style.
Si vous voulez les lire en détail, il s’agit des semaines 1 & 2 du projet Wardrobe architect, en anglais.

Unique
Féminin
Déclinable
Pointe de fantaisie
Confortable

En route vers le dressing idéal : 5 mots qui définissent mon Core Style - Lili et le scarabée rOZ

 

Pris hors contexte, ils n’ont pas forcément pour vous le sens que je leur donne.
Il en sera de même pour votre liste.

 

Les formes et les couleurs

Quand j’ai lu le livre de Marie Kondo, au premier abord, sa méthode de tri des vêtements m’a parue pour le moins étrange.
Elle conseille de prendre chaque vêtement un à un, et de réfléchir au sentiment qu’il procure en nous.

 » Ne garder que ce qui vous procure de la joie au moment présent. « 

Et bien, elle a entièrement raison.
Ça a été un peu une révélation pour moi! Comment un vêtement dans lequel nous ne sommes pas à l’aise pourrait-il nous procurer de la joie?
Et donc pourquoi remplir notre dressing de vêtements qui ne nous mettent pas en joie?

Il y a des formes qui nous plaisent plus que d’autres.
Il y a des formes qui nous vont mieux que d’autres.
Idem pour les couleurs.

Ne garder que ce qui vous procure de la joie au moment présent. - Marie Kondo

 

 

Les coupes

Je vous l’ai déjà dit, je ne fais pas de ma morphologie une règle.
J’adapte en fonction de mon ressenti.

Prenez un instant.
Demandez-vous les coupes dans lesquelles vous ne vous sentez vraiment pas à votre avantage.
Et celles grâce auxquelles vous rayonnez.

Tout ce qui est taille basse.
Les robes droites.
Les jupes droites.
Les cols étroits, près du cou.
Tout ce qui est loose.
Pour moi, c’est NO WAY!

 Par contre, je suis in love des jupes tailles hautes.
Légèrement évasée.
Juste au-dessus du genou.

Ou encore les robes avec une taille marquée.
Ajustées en haut.
Évasées en bas.
Longueur au-dessus du genou.

Les hauts, je les préfère ajustés.
Ou fluide près du corps.
Avec un joli décolleté rond.
Ou carré.
Ou encore V.

Quelques pièces de mon dressing idéal - Lili et le scarabée rOZ

 

Les pantalons, ce sont plutôt des jeans.
Slims de préférence.
Qui arrivent à la taille naturelle.
Même si ça ne convient pas à ma morphologie,
J’en fait fi. *je n’ai pas résisté à la rime*

On ne parle pas des gilets longs.
Qui tombent sur les hanches.
Un peu déstructurés sur le devant.
Je les adore.
Oui, c’est ma pièce chouchou.
Celle que j’associe à à peu près tout!

Quelques pièces de mon dressing idéal - Lili et le scarabée rOZ

 

Listez les coupes dans lesquelles vous n’êtes pas bien., celles dans lesquelles vous n’êtes pas vous.
Puis réfléchissez à vos vêtements préférés.
Les coupes que vous aimez.
Pas seulement celles qui vous vont.
Celles dans lesquelles vous vous trouvez jolies.
Petit à petit, vous arriverez à y voir plus clair.

Cette introspection prend du temps, mais elle nous aide à aller de l’avant!
Promis, ça a été le cas pour moi!

 

Les couleurs

Je pense que 70% *au moins* de ma garde robe est composé de couleurs neutres. *Du coup, je compense sur les bijoux colorés*
Noir.
Gris.
Tout un camaïeu.
Du gris clair au gris foncé.
*Entre gris clair et gris foncé aussi… #jeanjacquesrevient! *
Blanc et écru, un peu.
Marine, une pointe.

Il y a aussi un peu de pep’s.
Du bleu.
Et du rose.

Nuancier Virginie - Lili et le scarabée rOZ

 

Hormis le moutarde par petites touches, il se trouve que mes couleurs préférées sont piles dans la palette de mon test de colorimétrie fait avec Sandrine de Coréame.
Influencée?
Peut-être.
Je ne sais pas.

Quand j’ai trié mes vêtements, j’ai éliminé *sans préméditation* quelques vêtements que je portais peu.
Un pull orange.
Un autre marron.
En y réfléchissant, des couleurs dans lesquelles je ne me sens pas à l’aise, qui ne me procurent pas de joie.

Tous ces éléments, en plus des 5 mots plus haut, m’ont aidé à sélectionner ces images qui y correspondent.
Qui m’aident à définir mon style.

 

Construire le dressing idéal

Après cette analyse en profondeur, j’ai donc refait un petit tour d’horizon de mon dressing…
Pour éliminer encore quelques pièces.
Bien que jolies, elles ne me correspondent pas.
Elles ne reflètent pas ma personnalité.
Elles ne me mettent pas en joie.

J’ai défini les coupes et couleurs que j’aime et qui me le rendent bien!
J’ai maintenant toutes les cartes en main pour construire mon dressing idéal.

Vous avez vous aussi des pistes de réflexion pour construire VOTRE dressing idéal.
Sur la base de vos envies.
De votre style.
De votre ressenti.
Alors soyez à l’écoute !
Soyez à VOTRE écoute !

J’ai misé sur la simplicité des formes et des couleurs.
En revanche, je m’autorise toute la fantaisie que je souhaite en portant des boucles d’oreilles longues et colorées
 
 
En route vers le dressing idéal : quelques conseils et réflexions par Lili et le scarabée rOZ

 


 

Ressources

Le livre : la magie du rangement de Marie Kondo

5 conseils de rangement pour garde-robe encombrée, la méthode Konmari pour votre dressing par Judith.

Les articles Wardrobe Architect de Colette Patterns. Cette série d’articles *en anglais, *, à pour objectif notamment de nous aider à nous poser les bonnes questions pour définir le style qui nous aidera à refléter qui nous sommes. *Ces articles s’adressent aux couturières amateurs, mais les premiers articles sont adaptés à tous*


Restons en contact!

Vous cherchez à changer vos habitudes et aller vers une mode plus responsable ?

Lili et le scarabée rOZ vous accompagne dans votre démarche, pour être vous, uniques et rayonnantes, en accord avec vos convictions.

Venez, poussez la porte de l'atelier! Inscrivez-vous et recevez des conseils et bons plans, pour aller vers une mode plus responsable!



10 thoughts on “En route vers le dressing idéal

  1. Article très intéressant !
    Ce n’est pas simple de se poser ces questions, nous sommes influencés par ce que nous voyons au quotidien, ce qui crée des « envies compulsives ».
    J’admire votre démarche !
  2. la réflexion doit me mener encore plus loin… pourquoi garder des tissus de couleurs que je ne porte pas *pour des vêtements que je ne ferai jamais*? Bises
  3. Merci de votre commentaire. Pas toujours facile en effet, j’essaie de m’en détacher… Même en cousant ses vêtements, il y a des envies compulsives! 😉
  4. chapeau Virginie, c’est génial ce que tu as fait ! et quel article vrai et sincère…
    dire que j’ai déjà fait un gros tri l’an passé, après avoir lu tes conseils, j’ai encore un peu de boulot qui m’attend.
  5. Pour tes cousettes, hormis les designers français que tu connais comme Bö Graphik, je te conseille Fil Etik. Tissus bios, Aurelie a toute la traçabilité. J’ai eu la chance de les voir / toucher et ils sont tops. Ils m’ont aussi donné envie de coudre moi même la majorité de mes vêtements…
    Bises
    Carole
  6. J’admire d’autant plus la démarche que je me sens incapable de m’y mettre !
    Trier mon dressing, c’est un acte que je fais par nécessité, suite à un changement de poids et donc de taille de vêtements … Mais même ainsi, c’est tellement dur de se séparer de certaines pièces !
    Impossible pour moi (actuellement) d’envisager cette élimination, même si je pense qu’on doit ressentir une réelle satisfaction lorsque c’est fait.
  7. Je n’ai pas trié pendant plus de 10 ans… et un jour, il y a eu un déclic. Il viendra peut être un jour! 😉
    A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *